2 jours chez Jägermeister

Jägermeister

Il y a quelques semaines, j’ai eu le privilège d’être invitée par Jägermeister à découvrir l’ADN de la marque directement sur ses « terres », à Wolfenbüttel en Allemagne.

Les voyages de ce genre sont toujours très surprenants. Derrière chaque marque se cache une histoire, bien souvent fascinante.

Ici il s’agit à l’origine d’une fabrique de vinaigre prospère, créée par Wilhelm Mast en 1878 à Wolfenbüttel, reprise plus tard par son fils, Curt Mast, qui, doué pour la préparation d’extraits d’herbe, découvrira la recette parfaite pour sa liqueur à base de plantes: une saveur intense, 56 herbes, fleurs, racines et fruits, pour 35% en volume d’alcool.

Curt Mast, passionné de chasse ne pouvait choisir meilleur nom que « Jägermeister » (maître chasseur), d’où le magnifique Cerf de Saint Hubert pour symbole. Quant à la bouteille, il a lui même passé tous les formes et design au test du « je la laisse tomber sur le carrelage de la cuisine pour trouver la plus solide ». Son choix s’est donc porté sur une bouteille verte et solide.

C’est en 1934 que naît le Jägermeister.

C’est ainsi que nous avons eu la chance de visiter le siège de la marque et ses usines, des laboratoires jusqu’aux 445 énormes fûts de chêne de macération. Les labo de cette forteresse renferment le secret de la recette. Et si le Jägermeister est une boisson vous invitant à faire la fête, c’est dans un climat sérieux et minutieux qu’on la crée.

Le musée Jägermeister raconte l’histoire de la marque depuis 1934 avec l’évolution de la bouteille, les différents partenariats passés (qu’ils soient sportifs, commerciaux, musicaux…), les voyages de la marque à travers le temps et les pays. Car c’est aujourd’hui dans 117 pays différents qu’on la déguste.

Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister

 

Nous avons eu droit à un accueil plutôt royal dans la Jäger Guest House, petit havre de paix aux allures d’hôtel avec son bar, son restaurant et ses tennis.

L’équipe Jäger nous a emmené dans le meilleur restaurant de Wolfenbüttel, le « Tresor« , avant une soirée endiablée « à domicile ».

Jägermeister Jägermeister  Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister Jägermeister

 

Le lendemain matin, nous avons mis le cap sur Berlin où Aldo Van Den Broek, célèbre artiste de rue, nous attendait pour nous apprendre à graffer.

jagermeister blog ludivine jagermeister blog ludivine jagermeister blog ludivine

Nous avons ensuite découvert le décor rose bonbon de l’incroyable hotel Nhow de Berlin, dont le thème est clairement la musique: guitares et amplis à dispo dans le lobby, studio d’enregistrement au dernier étage, salle de concert et programmation musicale quotidienne. J’aurais vraiment aimé y passer plus d’une nuit, vous vous en doutez !

nhow berlin blog ludivine

nhow berlin blog ludivine nhow berlin blog ludivine

Niel’s nous a concocté d’incroyables cocktails tous plus surprenants les uns que les autres avec la même passion qu’aurait un chef pour la cuisine.

Puis nous avons dîné dans le sublime Katz Orange restaurant puis fait la tournée des bars les plus tendance de Berlin !

dav

Merci Jägermeister pour ces deux jours (et nuits) inoubliables.

2 Comments

  • Répondre juin 30, 2016

    Emma

    Notre création ❤️

  • Répondre juillet 27, 2016

    Charlotte/Chapunzel

    Je ne connais ni l’Allemagne ni la marque Jägermeister mais ton post a réussi à me donner envie de visiter l’Allemagne et de boire de l’alcool à 11h49 (c’est presque l’apéro remarque mouhahahaaa)
    Merci encore de nous faire partager toutes tes supers expériences qui en plus d’avoir l’air super cool sont variées ! 😉

Leave a Reply

*

code